Mutuelle pour les jeunes

Une mutuelle adaptée aux besoins des jeunes

L’Assurance maladie est une branche de la Sécurité sociale permettant à toutes les personnes travaillant ou résidant en France d’avoir accès à des soins de santé de qualité.
Elle garantit le remboursement partiel des médicaments, des prestations médicales, des médicaments et des consultations de médecins généralistes ou spécialisés.
Les montants restant à charge des patient peuvent être éventuellement couverts, en partie ou en intégralité, par une mutuelle ou une assurance complémentaire santé.
Les salariés sont dorénavant dans l’obligation de s’affilier à la mutuelle entreprise tandis que les personnes sans activités professionnelles, les fonctionnaires et les travailleurs non salariés peuvent adhérer à la mutuelle de leur choix.
Différentes aides ont également été mises en place afin de permettre aux personnes en difficulté de financer leur complémentaire santé. Il s’agit de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) et de l’ACS (aide à l’acquisition d’une complémentaire santé).

Il est recommandé de choisir une mutuelle santé adaptée à son profil afin de bénéficier de remboursements et de services répondant à ses besoins réels ou aux spécificités de son métier tout en ne déboursant pas des cotisations pour des prestations qui ne seront pas utilisées.
Ainsi, les jeunes en activité peuvent choisir une mutuelle ou un contrat d’assurance maladie de base, moins chère que les mutuelles pour les familles ou les seniors.

Mutuelle jeunes – CC0 Creative Commons

Quand faut-il souscrire une assurance jeune ?

Un jeune peut souscrire une mutuelle individuelle dès qu’il atteint l’âge de 18 ans. Cependant, il peut choisir de rester rattaché à la mutuelle de ses parents jusqu’à l’âge de 21 ans (ou 25 ans s’il poursuit des études).
Dès qu’il n’est plus couvert par la complémentaire santé de ses parents, le jeune a intérêt à s’affilier à sa propre mutuelle et à choisir au minimum la garantie de base. Il pourra ainsi être remboursé pour les consultations et la mutuelle assurera la prise en charge du ticket modérateur et des frais d’hospitalisation.
Cette couverture minimale est recommandée pour autant que le jeune ne souffre d’aucun problème particulier (problèmes auditifs, maladies chroniques, problèmes de vue….).

Une couverture individuelle adaptée au statut du jeune

Le choix de la mutuelle jeune dépend du statut de l’adhérent. Les étudiants devront obligatoirement s’inscrire à la Sécurité Sociale étudiante s’ils ne sont plus couverts par la mutuelle ou l’assurance complémentaire santé de leurs parents.
A la fin des études, le jeune de moins de 30 ans en attente d’un emploi peut bénéficier de cette couverture étudiante pendant encore un an.
A l’issue de cette période, le jeune sans emploi âgé d’au moins 25 ans peut introduire une demande pour bénéficier de la PUMa ou Protection Universelle Maladie (anciennement Complémentaire Maladie Universelle ou CMU). De même, les jeunes qui ne poursuivent pas ou plus d’étude et qui ont atteint la majorité peuvent demander une affiliation individuelle. Ils pourront gérer eux-mêmes leur dossier de mutuelle et percevoir les remboursements prévus par leur couverture ce qui offre une meilleure confidentialité.
En effet, depuis le 1er janvier 2016, la PUMa garantit à toute personne travaillant ou résidant en France de manière stable et régulière une prise en charge de ses frais de santé à titre personnel.
Dès son entrée dans la vie active, le jeune devra s’affilier à une mutuelle correspondant à son profil de travailleur.

Une mutuelle pour jeunes actifs

Lorsque le jeune actif est salarié, il sera automatiquement affilié à la mutuelle d’entreprise choisie par son employeur et il devra payer sa quote-part des cotisations. Pour rappel, l’employeur doit s’acquitter de minimum 50% des cotisations d’une mutuelle de base.
Cette couverture est dans la majorité des cas suffisante pour une personne jeune et sans problème de santé particulier pour lui permettre d’avoir accès à des soins de qualité.
Les jeunes qui deviennent fonctionnaires ou qui font partie de la catégorie des travailleurs non salariés (TNS) peuvent s’affilier à la mutuelle de leur choix. Les fonctionnaires civils ou militaires adhèrent généralement à la mutuelle spécifique à leur métier chargée également d’assurer la part des remboursements de l’assurance maladie, une des branches de la Sécurité sociale.
Ces mutuelles proposent une offre globale qui peut être modulée selon les besoins et le statut familial de l’adhérent.

L’immatriculation à la Sécurité sociale

Le jeune qui débute dans la vie active devra être immatriculé à la Sécurité sociale afin d’obtenir son propre numéro de sécurité social qu’il gardera tout au long de sa vie. Dans la plupart des cas, c’est l’employeur qui se chargera des démarches dans les huit jours suivant l’embauche.
Cependant, un jeune devra introduire lui-même la demande d’immatriculation auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de son domicile si :

  • l’employeur n’a pas effectué les démarches nécessaires
  • le jeune travaille pour plusieurs employeurs
  • le jeune travaille de manière ponctuelle
  • l’entreprise n’est pas établie en France

Dès acceptation de l’immatriculation, une attestation provisoire sera envoyée au demandeur en attendant la carte Vitale qui porte le numéro de sécurité sociale et qui ouvre les droits aux différentes prestations.
En cas de refus, un recours peut être déposé auprès de la Commission de Recours Amiable (CRA).

Les couvertures spécifiques pour les jeunes

Les jeunes choisissent généralement une mutuelle pas chère qui couvre les soins de santé courants. Cependant, de nombreuses mutuelles destinées plus particulièrement aux jeunes âgés de 18 à 25 ans proposent des couvertures spécifiques qui prendront partiellement en charge les dépenses liées au sevrage du tabac et à la contraception. Il est également possible d’étendre la couverture aux soins particuliers répondant à ses besoins et aux frais d’hospitalisation.
La mutuelle jeune est souvent proposée à des tarifs intéressants en raison des risques réduits courus par l’adhérent qui bénéficiera également du tiers payant ce qui lui permet de ne plus devoir avancer les frais de santé auprès de nombreux professionnels de la santé.
Dans tous les cas, il est important de demander un devis mutuelle afin de comparer les différentes formules proposées et de choisir une complémentaire santé peu chère mais offrant une couverture suffisante.

La mutuelle jeune est une couverture complémentaire santé répondant au profil de l’adhérent. Il est recommandé de choisir une mutuelle adaptée à ses besoins et à son statut notamment pour les :

in tempus felis dolor. sed libero ante. nec diam