Quelle mutuelle pour implant dentaire ?

Comment choisir une mutuelle santé complémentaire pour les implants dentaires ?

Depuis le début de l’année 2016, la Protection Universelle Maladie (PUMa) a remplacé la Couverture Maladie Universelle (CMU de base).
En effet, dorénavant toute personne travaillant ou résidant de manière stable et régulière en France a droit aux remboursements partiels de ses dépenses en soins de santé.
L’ouverture à ces droits est dès lors simplifiée au maximum puisque le travailleur ne devra plus justifier d’une durée minimale de son activité professionnelle et que les personnes ne travaillant pas peuvent obtenir la prise en charge en qualité de résident.
Cette nouvelle disposition permet également aux assurés de conserver leurs droits même en cas de modifications de leur statut familial ou de leur parcours professionnel.
Par ailleurs, seuls les enfants mineurs restent des ayant-droits de leurs parents. Dès leur majorité, les jeunes même sans activité professionnelle peuvent être assurés à titre individuel et préserver ainsi la confidentialité de leur dossier médical.

Si les salariés sont dans l’obligation de s’affilier à une mutuelle d’entreprise couvrant le reste à charge des patients après le remboursement de la sécurité sociale, cette affiliation reste facultative pour les autres catégories de travailleurs et pour les personnes sans activité professionnelle.
Il est malgré tout recommandé de s’affilier à une mutuelle complémentaire santé ou à une assurance afin de pouvoir faire face à des dépenses en soins de santé souvent lourdes à supporter.
Les personnes les plus démunies peuvent obtenir des aides afin de pouvoir bénéficier d’une complémentaire santé (Aide à l’acquisition de la Complémentaire Santé ou ACS et Couverture Maladie Universelle Complémentaire ou CMU-C).

Les familles nombreuses et les seniors sont souvent confrontés à des dépenses importantes pour leurs soins dentaires. Il faut souligner que dans les meilleurs des cas, l’Assurance Maladie ne couvrira que 70% de ces frais. De plus, elle ne prend jamais en charge les dépassements d’honoraires.

Afin de pouvoir faire face à ces dépenses notamment pour les implants dentaires, il est recommandé de choisir une mutuelle dentaire offrant un remboursement intéressant.

Les prothèses dentaires

L’Assurance Maladie rembourse 70% des prothèses dentaires faisant partie de la liste des prestations remboursables à savoir :

  • les couronnes
  • les Inlay-cores
  • les bridges
  • les appareils dentaires partiels ou complets

Il est à noter que les tarifs des prothèses dentaires sont libres mais que la Sécurité sociale calcule le remboursement sur base de « tarifs de responsabilité » qui sont généralement inférieurs aux prix réellement demandés.
Il est conseillé de faire établir un devis détaillé avant de s’engager et de demander notamment :

  • la description du traitement et des éventuels matériaux utilisés
  • le montant des honoraires
  • le remboursement de la Sécurité sociale

Les implants dentaires

Les implants dentaires sont des racines artificielles généralement en titane vissées dans l’os de la mâchoire afin de servir de support à une prothèse dentaire.
Le dentiste pose l’implant sous anesthésie locale immédiatement après une extraction ou après la cicatrisation de la gencive. La prothèse pourra être posée après une période de 2 à 6 mois lorsque l’implant aura été parfaitement intégré à la mâchoire.
Il existe également des implants dentaires subpériostéaux, c’est à dire des bases métalliques posées sous la gencive et présentant des tiges qui serviront à fixer la prothèse.

Le gros avantage de l’implant est d’offrir un réel confort et une solution esthétique optimale au patient et d’apporter la stabilité à la denture si une seule dent est à remplacer. On peut également utiliser les implants pour remplacer plusieurs voire toutes les dents.

Malheureusement, les implants dentaires ne sont pas repris dans la liste des prestations remboursables par l’Assurance Maladie qui ne prendra en charge que la couronne fixée sur l’implant.
En résumé, la Sécurité sociale ne remboursera que 75 euros sur un montant pouvant dépasser les 1.500 euros.

Cependant, certaines mutuelles dentaires prennent en charge partiellement les implants dentaires. Au moment de choisir la complémentaire santé, il est important de vérifier si ce remboursement est prévu. Généralement, cette prise en charge fait partie des couvertures « haut de gamme ».
Le choix d’une telle mutuelle doit correspondre à des besoins réels de l’adhérent et de ses proches afin de ne pas payer des cotisations pour des prestations inutiles.

Les prix des implants dentaires

Les implants dentaires sont coûteux mais ils restent cependant une solution avantageuse à long terme puisqu’ils sont définitifs et qu’ils préservent la solidité des autres dents.
Il s’agit cependant d’un investissement initial important non couvert par la Sécurité sociale.
Il est difficile de déterminer le prix d’un implant dentaire en raison des nombreux facteurs pouvant l’influencer, notamment les honoraires du chirurgien dentiste, le type d’implant choisi et la situation géographique. Au prix de l’implant, il faut également ajouter celui de la couronne dentaire ainsi que les frais liés à d’éventuels soins comme une greffe osseuse ou une extraction préalable.
Le coût moyen d’un implant dentaire et de la couronne varie entre 1.250 et 2.350 euros en France et les soins additionnels peuvent atteindre 5.000 euros supplémentaires.

Il existe également une solution moins onéreuse privilégiée par de nombreux Français, la pose d’un implant dentaire en Hongrie ou en Espagne. Les soins sont réalisés dans des cliniques dentaires haut de gamme proposant des tarifs pouvant faire réaliser 70% d’économie au patient. Un implant dentaire coûte en moyenne 450 euros en Hongrie.
De plus, les mutuelles proposent les mêmes remboursements pour les soins dentaires effectués en France ou dans un autre pays européen.

Quelle que soit la solution choisie, il est important de choisir une mutuelle santé complémentaire prenant en charge les implants dentaires ainsi que les frais annexes.

Il est conseillé de choisir une mutuelle dentaire remboursant les implants mais également :

id dictum risus commodo eleifend in ut felis mi, suscipit Praesent consectetur