Mutuelle Orthodontie

Comment choisir une mutuelle pour l’orthodontie ?

Le système de sécurité sociale français permet à chaque citoyen de bénéficier des remboursements des soins de santé sur base du travail ou de résidence stable et régulière.
Si les salariés sont dorénavant affiliés automatiquement et obligatoirement à la mutuelle entreprise de leur employeur, les fonctionnaires, les travailleurs non salariés et les personnes sans activité professionnelle peuvent s’affilier à la mutuelle ou à l’assurance de leur choix.
Avant de s’engager, il est important de définir soigneusement ses besoins spécifiques en soins de santé afin de déterminer la mutuelle qui répond le mieux à ses attentes.
Il est également important de modifier certaines options en cas de changement dans la vie professionnelle ou dans la situation familiale.
Un senior pourra par exemple enlever les clauses concernant la maternité ou les soins pédiatriques et choisir une meilleure couverture en soins dentaires, en prothèses auditives ou en hospitalisation.

Les soins dentaires sont généralement très onéreux et la Sécurité sociale rembourse maximum 70% des tarifs conventionnels alors que les dépassements d’honoraires sont souvent importants. De plus, les tarifs appliqués à certaines procédures comme les prothèses dentaires sont libres.
Enfin, il faut bien s’informer avant une intervention car la Sécurité sociale ne prend pas toujours les dépenses en charge, notamment en ce qui concerne les implants dentaires et les frais d’orthodontie.
Dans tous les cas, il est conseillé de demander plusieurs devis aux chirurgiens dentistes ou aux médecins stomatologues car les tarifs peuvent varier du simple au double selon le département.

L’affiliation a une mutuelle dentaire est souvent la seule manière de pouvoir faire face aux frais liés aux soins dentaires mais il faut soigneusement comparer les différentes offres pour se mettre à l’abri de surprises désagréables.

L’orthodontie

L’orthodontie est une discipline dentaire qui a pour but de corriger un mauvais alignement des dents. Même s’il est le plus souvent pratiqué chez l’enfant ou l’adolescent, le traitement orthopédique est possible à tout âge.
La correction de la position des dents est réalisée à l’aide d’appareils fixes « multi-attaches » collés sur les dents. L’appareil exerce une poussée sur les dents afin de les faire bouger et leur permettre de mieux se repositionner.
L’orthodontie n’a pas uniquement une fonction esthétique. Il permet également d’améliorer la mastication, la respiration, la déglutition et la diction. Un meilleur alignement favorise également l’hygiène des dents et prévient l’apparition de caries.
Dans certains cas graves, les incisives inférieures peuvent blesser la muqueuse palatine et déchausser les incisives supérieures. Là encore, l’orthodontie parvient à corriger ce défaut handicapant.
Si autrefois, les appareils fabriqués en métal étaient vraiment voyants et disgracieux, il existe dorénavant des modèles plus esthétiques en céramique couleur ivoire.
Certains d’entre eux sont même totalement invisibles car ils sont collés sur la face interne des dents. On parle alors d’orthodontie linguale.

Lorsque le développement de la mâchoire de l’enfant en pleine croissance est insuffisante, on peut faire appel à l’orthodontie dento-faciale. Des appareils mobiles sont utilisés pour corriger le décalage des bases osseuses ou pour un meilleur positionnement de la langue.
Cette correction à l’aide d’appareils d’orthodontie n’est plus possible après la croissance, l’adulte doit faire appel à la chirurgie s’il veut obtenir un résultat.
Il est donc reconnu que l’orthodontie est souvent indispensable à la santé des enfants et des adultes.
Malgré son efficacité incontestable, l’orthodontie n’est malheureusement que très peu remboursée voire pas du tout par la Sécurité sociale.

Les familles nombreuses et les adultes souffrant de malformations au niveau de la mâchoire et des dents doivent choisir une mutuelle dentaire prenant en charge les dépenses liées à l’orthodontie.
Il est donc recommandé de comparer soigneusement les différentes offres de mutuelles et assurances complémentaires santé pour bénéficier d’une couverture efficace.

Les traitements d’orthodontie

Il existe différents traitements préventifs destinés à corriger des défauts chez les jeunes enfants, notamment en cas de :

  • déformation du palais et projection des dents en avant (parfois en raison d’une succion répétée du pouce)
  • interposition de la langue pendant la déglutition provoquant une béance
  • anomalies au niveau du développement des mâchoires
  • inversé d’articulé

Lorsque l’enfant atteint l’âge de 11 ans, il est possible de corriger l’alignement des dents définitives à l’aide d’appareils ou en extrayant certaines dents en cas d’un important manque de place.

Le chirurgien-dentiste peut également recommander un traitement d’orthodontie chez l’adulte pour différentes raisons :

  • si le patient souhaite remplacer des dents absentes ou repositionner les dents pour des raisons esthétiques
  • si le patient souhaite repositionner les dents non traitées durant l’adolescence pour pouvoir mieux mastiquer
  • si le patient souhaite un repositionnement des dents avant d’entreprendre une chirurgie maxillo-faciale

L’intervention de l’Assurance Maladie

Quel que soit le type de traitement d’orthodontie souhaité, l’Assurance Maladie n’intervient que lorsque celui-ci est commencé avant le 16ème anniversaire de l’enfant et sous condition d’avoir obtenu l’accord du chirurgien dentiste de la CPAM. La demande doit être renouvelée tous les six mois.
Dans ce cas, les remboursements sont de 193 euros/semestre pendant maximum six semestres.
Il faut savoir qu’un tel traitement coûte en moyenne de 534 à 1.525 euros par semestre pour les enfants de moins de 16 ans et de 1.200 à 7.620 euros pour un traitement de plus ou moins deux ans pour les adultes.

Le reste à charge du patient est dans tous les cas très important et les personnes aux revenus modestes ne peuvent que difficilement avoir accès à de tels soins dentaires sans avoir une bonne mutuelle.

Les mutuelles dentaires

Avant d’envisager un traitement d’orthodontie, il est utile de vérifier les options proposées par la mutuelle afin d’être certain qu’elle couvre les sommes non remboursées par la Sécurité sociale.
Selon le contrat, la complémentaire santé propose un remboursement forfaitaire ou au pourcentage du tarif de la Sécurité sociale.
Il est également important de faire établir un devis détaillé par le chirurgien-dentiste ou le médecin stomatologue car les honoraires sont libres et peuvent donc varier du simple au double.
L’offre de prix a pour but d’informer le patient sur le coût du traitement dans son intégralité sous réserves de complications non prévisibles. Elle doit également mentionner les matériaux utilisés pour les appareils.

Une mutuelle dentaire doit prendre en charge les traitements d’orthodontie mais également :

velit, luctus pulvinar id commodo ut facilisis neque. risus Donec mi,