Mutuelle soins dentaires

Comment choisir une mutuelle pour les soins dentaires ?

Depuis le 1er janvier 2016, toute personne travaillant ou résidant de manière stable et régulière en France bénéficie de garanties minimales afin d’avoir accès à des soins de santé de qualité et de bénéficier du remboursement de la Sécurité sociale.
Les salariés doivent obligatoirement adhérer à la mutuelle complémentaire santé couvrant les dépenses de base choisie par leur employeur. Celui-ci est également dans l’obligation de payer au minimum 50% des cotisations.
Les autres catégories de travailleurs (fonctionnaires et travailleurs non salariés ou TNS) ainsi que les personnes sans activité professionnelle et ne bénéficiant pas d’une mutuelle entreprise peuvent couvrir leurs dépenses en soins de santé en s’affiliant à une mutuelle ou en souscrivant un contrat d’assurance santé de leur choix.
La mutuelle n’est obligatoire que pour les salariés mais il est fortement recommandé de s’y affilier quel que soit son statut et son profil. En effet, l’Assurance maladie, une des branches de la Sécurité sociale, ne rembourse que partiellement les dépenses de soins de santé et des personnes en situation précaire ne peuvent pas toujours se soigner correctement pour des raisons financières.

Il est également important de choisir une mutualité complémentaire santé répondant aux besoins spécifiques de l’affilié et de ses proches. Ainsi, un jeune actif sans charge familiale n’a pas les mêmes attentes qu’un senior ou qu’une famille nombreuse.

Il est conseillé de choisir notamment une bonne mutuelle dentaire prenant en charge les soins dentaires courants de toute la famille. Cette option proposée par la plupart des mutuelles et compagnies d’assurance sera rapidement rentabilisée.

Le remboursement des soins dentaires par l’Assurance maladie

Il est recommandé de consulter régulièrement un dentiste afin de préserver son état de santé et prévenir tout risque de caries, par exemple. Les soins dentaires courants ainsi que les consultations chez un chirurgien-dentiste sont pris en charge par l’Assurance Maladie à hauteur de 70% pour autant que le praticien propose des tarifs conventionnels.
A noter : le montant remboursé ne prend pas en compte la participation forfaitaire (un euro) si les soins sont pratiqués par un médecin stomatologiste. La participation forfaitaire n’est pas réclamée pour les consultations et les soins dentaires pratiqués par un chirurgien dentiste.
Il peut cependant y avoir un dépassement d’honoraires qui ne sera jamais couvert par la Sécurité sociale. C’est notamment le cas si :

  • vous avez une demande spécifique comme un horaire inhabituel, par exemple
  • vous choisissez un praticien ayant un droit permanent au dépassement
  • vous choisissez un praticien exerçant en secteur 2 à honoraires libres

Une mutuelle complémentaire santé rembourse partiellement ou totalement le « reste à charge » du patient. Certains contrats proposent également une prise en charge des dépassements d’honoraires.
Il est important de comparer les mutuelles afin de choisir celle qui offre la meilleure couverture pour une cotisation raisonnable.

Quels sont les soins dentaires couverts par l’Assurance Maladie ?

Les soins dentaires couverts par l’Assurance Maladie et remboursés à 70% sur base des tarifs conventionnels regroupent les soins conservateurs ainsi que les soins chirurgicaux de base.
Liste des soins remboursés sur les dents de lait et les dents permanentes :

  • détartrage
  • traitement d’une carie (une face, deux faces, trois faces ou plus)
  • dévitalisation d’une incisive, d’une canine, d’une prémolaire ou d’une molaire
  • extraction d’une dent de lait
  • extraction d’une dent permanente
  • scellement de sillons : uniquement pour les enfants de moins de 14 ans et une seule fois par dent

Les traitements des caries et les dévitalisations effectués sur les dents permanentes des enfants de moins de 13 ans coûtent plus chers. Le montant remboursé par l’Assurance Maladie sera donc supérieur à celui remboursé pour le même soin réalisé sur une dent de lait ou une dent permanente d’un patient âgé de 14 ans ou plus.

Une bonne mutuelle dentaire

Les dépenses liées aux soins dentaires sont onéreuses et se soigner convenablement les dents est presque devenu un luxe impayable sans une bonne complémentaire santé.
Au moment de choisir sa mutuelle ou son assurance dentaire complémentaire, il est indispensable de vérifier le taux de remboursement des soins dentaires afin de se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise.
Il faut également définir ses besoins réels et son profil. Une famille avec enfants par exemple aura bien plus souvent recours au dentiste qu’un jeune isolé et en bonne santé.

Les salariés sont désormais couverts par une mutuelle entreprise comprenant un panier minimum. Celui-si inclut automatiquement un remboursement des frais dentaires à hauteur de 125% du tarif conventionnel. Cependant certaines mutuelles ne remboursent pas tous les soins dentaires non pris en charge par la Sécurité sociale, comme les implants par exemple.
Il peut dès lors être intéressant de s’affilier soi-même à une mutuelle dentaire afin de pouvoir faire face à des dépenses importantes.

Les remboursements proposés par les mutuelles dentaires

Les mutuelles proposent deux types de remboursements :

  • un remboursement forfaitaire mensuel ou annuel (les dépassements restent à votre charge) avec éventuellement une répercussion sur la période suivante s’il n’y a pas eu de remboursement effectué
  • un remboursement en pourcentage sur la base de l’Assurance Maladie (entre 100 et 800 % selon les contrats)

Le prix d’une mutuelle dentaire

Le prix des cotisations des mutuelles dentaires varient fortement d’un organisme à un autre pouvant aller du simple ou double.
Il faut bien comparer les remboursements des soins dentaires proposés par les mutuelles ou assurances complémentaires santé avant de se décider.
Les tarifs varient également en fonctions du profil de l’adhérent, notamment son âge, sa situation familiale et son lieu de résidence.

Les remboursements des soins dentaires à l’étranger

A l’heure actuelle, beaucoup de patients vont se faire soigner à l’étranger et notamment en Hongrie réputée pour offrir des soins de qualité à prix bas.
Tant la Sécurité sociale que les mutuelles doivent rembourser les soins effectués dans un autre pays européen de la même manière que s’ils avaient été réalisés en France.
Il est cependant important de vérifier le contrat d’assurance ou la couverture en soins dentaires de la mutuelle avant de se faire soigner à l’étranger.

Les soins dentaires peuvent être couverts par une mutuelle santé complémentaire au même titre que :

elit. tempus dolor Aenean Aliquam nunc at felis id, et,