Prise en charge mutuelle frais hospitalisation

La prise en charge des frais d’hospitalisation

Une hospitalisation imprévue ou programmée peut être source de graves problèmes financiers si le patient n’est pas convenablement couvert. En effet, l’Assurance-Maladie ne prend en charge que 80% des frais d’hospitalisation sur base des tarifs de la Sécurité sociale et un forfait hospitalier journalier de 18 euros reste toujours à charge du patient. De plus, les dépassements d’honoraires et les éventuels produits de confort non indispensables ne sont jamais remboursés.

Il est donc recommandé de choisir une mutuelle ou une assurance complémentaire santé incluant une garantie hospitalisation pour pouvoir faire face à ces frais souvent lourds à supporter.

Pour vous aider à traverser la période difficile d’une hospitalisation, nous vous proposons quelques conseils pour choisir votre établissement de santé notamment en fonction de vos besoins et de la prise en charge de l’Assurance Maladie et de la mutuelle. Vous trouverez également dans notre guide mutuelle la liste des documents et justificatifs nécessaires pour constituer un dossier d’admission ainsi que les différents types d’admission.

La prise en charge de la chambre particulière

L’Assurance-Maladie prend en charge 80% des frais d’hospitalisation sur base des tarifs de la Sécurité Sociale. Il est donc indispensable de choisir un hôpital public ou une clinique conventionnée qui applique ces tarifs pour bénéficier réellement d’un tel taux de remboursement. Il faut également savoir que l’Assurance-Maladie ne couvre jamais les dépassements d’honoraires et les produits de confort.
Selon les régions et les hôpitaux, le prix d’une chambre particulière peut fortement varier et coûter jusque 275 euros par jour d’hospitalisation. La facture finale restant à charge du patient peut donc très vite atteindre des sommes exorbitantes si la complémentaire santé ne prend pas en charge les frais non couverts.
Les mutuelles avec garantie d’hospitalisation proposent généralement une indemnité journalière de 40 à 70 euros et prennent à leur charge le forfait hospitalier journalier.

La prise en charge des produits de confort

Une hospitalisation de longue durée est souvent une période éprouvante et les patients souhaitent bénéficier de confort comme la location d’une télévision ou la possibilité de téléphoner depuis leur chambre.
Il faut cependant savoir que ce type de produits de confort n’est jamais remboursé par l’Assurance-Maladie.
Cependant, certaines mutuelles complémentaires santé prennent en charge ces dépenses. De même, les repas et l’hébergement d’un proche accompagnant ne seront remboursés que si le contrat d’assurance ou de mutuelle incluent cette option.
La plupart des garanties hospitalisation proposent une indemnité journalière mais il est recommandé de s’informer des tarifs pratiqués dans l’établissement de santé pour être certain de ne pas avoir de mauvaises surprises en recevant la facture.
Comparer les mutuelles est indispensable pour obtenir une couverture hospitalisation répondant à ses besoins.

Le transport

Les transports sanitaires sont en général remboursés partiellement, à hauteur de 65% sur base des tarifs conventionnels, par l’Assurance Maladie, sous certaines conditions. Une franchise de 2 euros par trajet avec un plafond de 50 euros par an reste à la charge du patient. Les frais peuvent cependant être intégralement couverts notamment lorsque le transport est lié à un accident de travail ou une maladie professionnelle ou lorsque le patient est une femme enceinte (à partir du 6ème mois de grossesse), un nouveau-né ou une personne bénéficiant d’une rente, d’une aide ou d’une pension d’invalide ou de militaire.
Pour pouvoir bénéficier de cette prise en charge, le transport doit être lié à une hospitalisation ou le patient doit être atteint d’une Affection Longue Durée et être reconnu en incapacité de se déplacer sans une aide technique ou d’une tierce personne ou dans des conditions normales de transport. La participation aux frais de transports peut également être accordée lorsque le trajet excède les 150 km aller, lorsque l’état du malade nécessite une ambulance ou lorsque la fréquence des transports est supérieure à 4 trajets pour une période de deux mois.
Dans certains cas, un accord préalable du médecin-conseil de l’Assurance-Maladie peut être exigé.
En général, le remboursement ne sera effectué que si le transport est lié à une prescription médicale (sauf en cas d’urgence). L’Assurance Maladie peut cependant intervenir lorsque le malade doit se déplacer sur convocation du service médical de la CPAM, d’un expert ou d’un fournisseur d’appareillage médical.
Le moyen de transport dépend de l’état et du niveau d’incapacité du patient. Il peut être effectué en véhicule personnel ou en transport en commun avec un accompagnant, en transport assis professionnalisé (taxi conventionné ou véhicule sanitaire léger) ou en ambulance.

Les frais de transport sanitaire non couverts par l’Assurance-Maladie peuvent être pris en charge par une complémentaire santé ou une assurance. Il est conseillé de comparer les différentes offres des mutuelles et de choisir la formule qui répond le mieux à ses besoins au niveau de la prise en charge des frais liés à une hospitalisation. C’est notamment le cas pour les seniors plus fragiles ou les jeunes couples souhaitant fonder une famille.

La prise en charge des frais d’hospitalisation, des produits de confort, des chambres particulières et des transports sanitaires est un des critères de choix d’une bonne complémentaire santé.

Nous vous recommandons également différents chapitres vous permettant d’affronter une hospitalisation dans les meilleures conditions :

vulputate, ut commodo tristique libero accumsan venenatis lectus dapibus